• facebook
  • Icone recherche

 

La Collection

Edouard Boyer
  • © Edouard Boyer, La collection, 2011
  • Edouard Boyer

Mixed medias, depuis 2011, photographies©Edouard Boyer

Des documents papier, affiches, tracts, magazines ayant une valeur toute particulière (numéros zéros de revues, tirage limité, rareté, valeur historique) sont évidés aléatoirement de plusieurs surfaces rondes, toutes de même diamètre. Chaque fragment prélevé sert à créer des badges que chacun peut emporter gratuitement. Les sources ayant servi à confectionner ces badges sont très diverses : couverture du magazine Life datant de 1968, affiche situationniste, tracts de fluxus, etc. Elles datent des années des contre-cultures (1960-70). Les trous formés par la découpe créent une lecture graphique nouvelle du document.

Etait-ce bien l'intention de l'artiste ?

Laconique, il décrit ainsi son œuvre :

"LA COLLECTION : perdre

- convertir en badge

- disperser

- communiquer"

Au premier abord, LA COLLECTION semble lier deux positions contradictoires puisqu'il s'agit de collectionner et de perdre en même temps. Toutefois cette oeuvre processuelle explore les multiples facettes de l'accolement des deux termes.

Collectionner c'est sélectionner donc éliminer ; prélever donc appauvrir ; conserver donc garder pour soi ; valoriser donc thésauriser.

Mais collectionner c'est aussi sélectionner donc sauvegarder ; prélever donc désacraliser ; faire grandir donc muter. Précision notable : aucune valeur marchande n'est associée à l'oeuvre qui se régénère et se disperse, ou se diffuse, au fur et à mesure de ses monstrations.

Le badge fonctionne généralement comme un accessoire de mode ou un insigne très visible affichant une appartenance, un message, une revendication, une contestation. Il fut très populaire dans les années 60-70. Ici il devient le prétexte d'un prélèvement fait sur un objet précieux dont on emporterait un fragment, une relique. Placé sur le corps même du public de l'artiste, il devient un signe de reconnaissance par affinités esthétiques.

Edouard Boyer vit à Paris et expose en France et à l’étranger. Sa recherche : comment rendre compte du monde actuel, du quotidien de l'individu sans passer par une description ou une représentation mimétique. Quels modes de représentation employer ?

Tel un essayiste, Edouard Boyer s'empare de multiples sujets, s’interrogeant sur notre relation à notre monde contemporain, notre appréciation de la réalité, les frontières, son administration. Ses œuvres sérielles empruntent le design des objets de la culture populaire, découlent souvent d'un protocole affirmé et sont participatives ou tout du moins ouvertes à quiconque veut le faire. Elles étonnent toujours par leur radicalité logique et leurs formes inattendues.

Anne-Marie Morice

 

Vu à 

Meta Festival, 2015

Site officiel d'Edouard Boyer : http://www.boyeredouard.net